Ils ont testé pour vous…

Un week-end "randonnées dans le Volvestre"

 

En couple, nous avons décidé de partir un week-end pour faire de la randonnée. Nous habitons dans la périphérie de Toulouse et nous souhaitons nous aérer sans aller trop loin. Pour cela, nous avons choisi le Volvestre, situé à moins de 45 minutes de la Ville Rose et très bien desservi par l’autoroute A64 qui est gratuite.
Nous sommes des randonneurs plutôt intermédiaires, nous avançons à bonne allure tant que la difficulté est surmontable. Les petites collines du sud-toulousain ne devraient donc pas nous effrayer.

JOUR 1
Nous partons à 9h00 du Nord de Toulouse en voiture le samedi matin, direction Rieux-Volvestre, cité médiévale labellisée Plus Beaux Détours de France et première étape de notre court voyage. Pourquoi ce choix ? Parce-que nous avons été séduits par le PR12 dans la liste des randonnées proposées dans le topoguide Via Garona.
Nous arrivons à 9h45 et nous garons la voiture au parking des Paous, derrière la mairie en bord d’Arize. Premier moment fort, cette arrivée par le pont de Lajous et cette vue complète sur l’imposante Cathédrale Sainte-Marie du XIVème siècle.

Le pont Lajous et la Cathédrale de Rieux-Volvestre.
Le pont Lajous et la Cathédrale de Rieux-Volvestre.

Le temps de se mettre en tenue, il est 10H00, ce qui nous laisse amplement le temps de faire cette boucle de presque 12 kilomètres qui part justement de la Cathédrale, balisée en jaune. Nous traversons d’abord la partie ancienne de la ville, ses ruelles, ses maisons à colombages et ses monuments historiques comme la Tourasse (ancienne prison et théâtre à l’italienne) ou la Halle. Dans la partie moderne, nous marquons notre première pause. Nous avons décidé de piqueniquer en chemin. Nous commençons par rentrer dans la boutique de produits locaux “L’antre-pots de Flora” pour y acheter du pâté, de la charcuterie et des conserves, toutes du Volvestre. Nous complétons nos emplettes avec la boulangerie voisine et la superette Huit à 8. Nous reprenons la route et rapidement nous quittons la cité rivoise direction les bords de Garonne par le chemin des mules puis les falaises. Un peu après midi, nous arrivons au Village Gaulois, cet archéosite qui reconstitue très fidèlement la manière de vivre de nos ancêtres. Ce sera notre lieu de déjeuner car ils disposent d’une aire aménagée.
Le temps de déguster ces spécialités locales et de souffler un peu, il est 13 heures, l’heure du retour vers Rieux-Volvestre. Le parcours restant emprunte la Via Garona, chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle entre Toulouse et Saint-Bertrand-de-Comminges. Après la traversée prudente de la très fréquentée D25, notre balade se fera en partie en foret et en montée, avant de replonger vers notre point de départ via des sentiers. Nous nous posons un moment en bord d’Arize après le pont d’Auriac et sa chapelle, face au moulin avec une vue imprenable sur la Tour de la Cathédrale.

Bilan de notre randonnée à Rieux-Volvestre : 11,7km en 3 heures 30, dénivelé cumulé 57 mètres, difficulté moyenne.

Pique-nique à base de produits locaux
Pique-nique à base de produits locaux

15h00 : c’est l’heure de repartir. Le trajet ne sera pas long, puisque nous nous rendons à Latrape à moins de 10km. C’est un soulagement d’accéder en voiture et non à pied à cette commune perchée sur les hauteurs. Nous nous garons devant le Balcon des Etoiles, un centre d’astronomie posé sur le relief. Nous faisons rapidement le tour du village avant de rejoindre le circuit jaune à 15h30.
Le départ se fait depuis le petit parking derrière l’église, pour 8km de trajet. Après avoir quitté le village, nous avons un panorama sur les Pyrénées à couper le souffle. On aperçoit aussi les différentes villes comme la cité médiévale de Rieux-Volvestre d’où nous arrivons. Nous passons de champs en champs à travers des chemins de cailloux et d’autres sentiers plus goudronnés, puis nous poursuivons notre descente en passant à proximité de l’ancien château de Mailholas, village situé en contrebas. C’est le moment de repartir vers Latrape. Entre la chaleur, la fatigue du matin et la copieuse pause repas, il est déjà 18 heures.

Bilan de notre randonnée à Latrape : 8km en 2h30, dénivelé cumulé de 116m, difficulté facile/moyenne.

Latrape - Le balcon des étoiles
Latrape - Le balcon des étoiles

Nous passons la nuit à 5 minutes du village, plus précisément dans le hameau voisin de Casteret où se trouvent les chambres d’hôtes de la Villa Montplaisir. Nous avons fait de belles économies en partant tout près de notre lieu de vie et pouvons donc nous permettre un petit plaisir : nous adoptons la formule "En Volvestre" à 80€ par personne, comprenant une nuitée en chambre, le petit déjeuner, un accès privatisé d’1h30 à l’espace détente, la table d’hôte du soir et un modelage « evasion » de 25 mn, qui nous a tellement détendu avant de dormir dans la belle suite “Ô Toulouse”.

JOUR 2
Le réveil sonne à 9h00, accompagné de l’odeur des viennoiseries. Nous quittons les lieux un peu avant 10h00 pour un trajet de presque une demi-heure : direction Montbrun-Bocage, une enclave pittoresque du Volvestre en Ariège. Nous nous arrêtons quelques minutes dans la belle cité de Montesquieu-Volvestre pour visiter son église dont la façade atypique a attiré notre attention. Nous n'avons pas regretté cette pause imprévue, elle abrite de véritables trésors, comme un immense tableau de Girodet et une sculpture de la mise au tombeau du XVème siècle.

St Victor dans un écrin - Michel FAURE
St Victor dans un écrin - Michel FAURE

Nous repartons et nous arrivons donc vers 10h45 au pied des vestiges du château fort de Montbrun. Nous retrouvons beaucoup de monde, c’est jour de marché et il est très réputé ! Nous rejoignons rapidement le sentier du PR20, balisé en jaune. Nous passons au pied des ruines du château et traversons les champs, ce sentier offre une vue imprenable sur la ville médiévale, qui conserve encore beaucoup de trésors. La balade est plus courte (un peu plus de 5km), elle nous conduit jusqu’à la chapelle de Notre-Dame de Montaut, un bel édifice malheureusement fermé. Il a été récemment restauré et le sentier valorisé. Nous redescendons vers le village, en longeant en partie la route goudronnée puis le petit lac et son moulin, il est 12h15 quand nous arrivons dans Montbrun.

Bilan de notre randonnée à Montbrun-Bocage : 5km en 1h30, dénivelé 170m, difficulté facile.

Nous décidons de faire le marché, articulé autour de la belle halle et de nous y restaurer. C’est un lieu très animé, qui rassemble beaucoup de curieux et d’artisans et qui regorge de mets délicieux qui feront notre déjeuner.
Sur les coups de 13 heures, nous partons pour notre dernière étape à Montaut, sur le chemin de Toulouse. Il faut un peu plus de 45 minutes pour l’atteindre… Pour rendre le trajet plus attrayant, nous coupons par l’Ariège et Daumazan-sur-Arize puis le Volvestre et ses villages typiques comme Lapeyrère, Canens, et surtout St-Sulpice-sur-Lèze et ses arcades. En arrivant à Montaut, nous stationnons devant la Mairie et nous partons à 14h00 pour emprunter la boucle de Saint-Barthélemy, balisée en jaune. Elle fait 8km pour le dernier effort d’un week-end intense.
Après avoir traversé Montaut, nous avons un premier belvédère sur la Garonne et sa vallée. La légère ascension nous mène vers des fermes et des hameaux, celui de Notre-Dame nous permet d’admirer une fois de plus les Pyrénées et Saint-Sulpice-sur-Lèze. La balade est bucolique, dans un havre de tranquillité et le retour nous mène sur les falaises surplombant le fleuve et sa vallée, (rafraîchissant !).
Le temps de revenir à la voiture il est déjà 16h, nous serons à Toulouse une grosse demi-heure plus tard, relaxés, aérés et surtout plus musclés !

Bilan de notre randonnée à Montaut : 7km en 2 heures, dénivelé de 95m, difficulté facile.

Randonneur

Un week-end en amoureux dans le Volvestre   Mon compagnon et moi avons eu la chance de découvrir le Volvestre car nous étions de passage dans la région : sur le retour de nos vacances dans les Hautes-Pyrénées, nous avions prévu de faire une escale avant de rentrer à notre domicile,...

Un week-end entre amis dans le Volvestre   Nous avons décidé pour le temps d’un week-end de nous rendre dans le Volvestre. Nous avons entre de 17 et 30 ans et venons de Gironde, plus précisément de Belin-Beliet. Arrivés aux alentours de 10h, nous nous rendons directement à « La Source »,...

Accessibilité